Le passage de l'animal à l'homme est franchi !
Les Chèvres araignées ...

Comme on le sait, le fil d'araignée est plusieurs fois plus résistant que l'acier, d'où l'intérêt de pouvoir en fabriquer. Les scientifiques ont trouvé un moyen intermédiaire pour aboutir à cette fabrication : Des chèvres laitières ...

Ce sont des chèvres qui, après modification de gènes produisent des protéines permettant la fabrication de soie d'araignée..

Voici en résumé comment on procède :

Une gamète araignée est introduite dans l'organisme d'un bouc. Ce patrimoine génétique est ensuite transmis à des chèvres laitières qui restitueront dans leur lait des protéines araignées qui, après avoir été récupérées, passeront dans une fileuse (sorte de cylindre dans lequel on force les protéines à sortir par de minces orifices circulaires).

Ce fil obtenu, plus gros que la soie fabriquée par les araignées sera effilé et servira à de nombreuses applications, entre autres : combinaisons pare-balles, armatures de ponts, etc...

De l'animal à l'homme, il n'y a qu'un pas : il est franchi ici ! Plusieurs liens ci-dessous pour vous amuser, vous instruire, ou vous inquiéter !

L'animal
Soie des araignées : la fibre la plus performante !
La chèvre araignée
Du fil d'araignée transgénique
L'araignée qui rend chèvre
La nouvelle route de la soie
L'araignée et sa soie
L'araignée et sa soie
Les chèvres dans le droit-fil des araignées.
L'homme
L'être humain à l'épreuve des balles.
une peau à base de soie d'araignée à l'épreuve des balles
Une peau mêlée à de la soie pour résister aux balles
Une peau à l'épreuve des balles ?
Haut de Page                              Sommaire